Langue maternelle et Bilinguisme

Langue maternelle. 

C’est la première langue apprise à un enfant ou apprise dès la naissance, ou avant l’âge de 3 ans, et celle que l’enfant entend le plus souvent à la maison ou dans laquelle les parents communiquent au quotidien.

Des recherches récentes en pédiatrie ont clairement établi l’importance de l’utilisation de la langue maternelle dans l’acquisition de la parole et du langage chez les enfants d’âge préscolaire. En ce qui concerne les enfants qui apprennent deux langues, les recherches appuient ces observations :

  1. Les enfants d’âge préscolaire qui acquièrent de solides bases dans une première langue apprennent plus facilement une seconde langue.
  2. Il est important et souhaitable que les parents parlent à leur enfant dans leur langue maternelle.
  3. Les enfants d’âge préscolaire qui possèdent de solides habiletés dans leur langue maternelle réussissent mieux en lecture et en écriture à l’école.

Il faut encourager les parents à parler à leur enfant dans leur langue maternelle. Il ne faut pas que la crainte de compromettre le développement du langage de leur enfant, sa réussite scolaire ultérieure ou son intégration à la société canadienne les pousse à parler une seconde langue. Quand ils parlent leur langue maternelle, ils donnent à leur enfant les meilleurs modèles de langage qui soient : ils emploient un vocabulaire riche et varié et des structures grammaticales correctes, et ils favorisent les conversations spontanées,  faciles, et qui coulent bien, dans les activités quotidiennes. (Paradis, 2011; Cummins, 1981; Cummins 2000).

Seconde langue.

Se dit souvent de la langue apprise après l’âge de 3 ans. Elle apparaît en général une fois que la langue maternelle a été établie.

Un enfant peut apprendre une seconde langue à n’importe quel âge. Mais comme pour l’acquisition de toutes les habiletés de langage, tôt, c’est mieux. Plus tôt l’enfant sera exposé à une deuxième ou à une troisième langue, plus tôt il parlera la langue couramment. Il est important que l’enfant apprenne chacune des langues au contact de personnes qui la parlent bien. Mieux vaut apprendre une langue correctement que d’en apprendre deux de façon médiocre.

Le bilinguisme ne cause ni confusion ni retard. De fait, des recherches indiquent que, de par le monde, les enfants qui apprennent deux langues apprennent généralement à parler au même rythme que les enfants monolingues.

Les enfants bilingues passent par les mêmes étapes clés de la communication que les enfants monolingues (babillement, vocabulaire, assemblage de plusieurs mots, etc.). Les enfants bilingues possèdent en général moins de mots dans chaque langue prise séparément. Toutefois, quand les vocabulaires des deux langues sont réunis et que la traduction des mots équivalents n’est comptée qu’une fois, on constate que l’étendue du vocabulaire « conceptuel » d’un enfant bilingue est la même que celle du vocabulaire d’un enfant monolingue.

Parlez à votre enfant dans votre langue maternelle

Consultez ces guides dotés de stratégies simples permettant aux parents de promouvoir le développement de la langue maternelle de leur enfant. Ces guides sont disponibles en six langues.

 

 

 

 

 

 

CONSEILS PRATIQUES À DONNER AUX PARENTS :

Faites savoir aux parents que, s’ils souhaitent que leur enfant devienne bilingue, celui-ci doit être en contact de façon fréquente et répétée avec des personnes qui parlent bien chacune des langues. Pour cela, plusieurs approches sont possibles (Paradis, 2011; Thomas, 1987; Cummins, 1981; Cummins, 2000; Goldstein, 2006; Watson, 1995) :