Inquiétudes au sujet d’un enfant

Avant la conversation :

Présenter de l’information sur le développement d’un enfant à des collègues, à des superviseur(e)s, à des visiteurs(euses) à domicile ou à des parents est une tâche délicate et parfois difficile. Assurez-vous de pouvoir donner plusieurs exemples concrets du comportement de l’enfant pendant la conversation. Pour en savoir plus sur les observations, reportez-vous au cadre d’apprentissage CAPE, à la partie « Évaluation et surveillance ».

Voici quelques conseils qui vous faciliteront la tâche :

  • Observez l’enfant dans diverses situations et activités.
  • Si possible, faites aussi observer l’enfant par une autre personne, car deux paires d’yeux valent souvent mieux qu’une.
  • Notez vos observations. Inscrivez la date et décrivez le comportement de l’enfant.
  • N’oubliez pas de noter à la fois les forces et les difficultés de l’enfant.
  • Comparez vos observations avec les étapes clés de la communication de Premiers Mots.
  •  Complétez le Bilan de la communication Premiers Mots en tant que professionnel et utilisez les résultats dans votre discussion avec la famille.

Votre relation avec la famille est importante dans le cadre des soins que vous donnez à l’enfant. Lorsque vous êtes prêt(e) à parler à la famille, voici comment vous pouvez vous y prendre :

  • Choisissez le bon endroit et le bon moment. Lorsque le parent dépose l’enfant à la garderie le matin ou lorsqu’il revient chercher l’enfant en fin d’après-midi n’est peut-être pas le meilleur bon moment de discuter avec le parent du développement de l’enfant; vous n’aurez ni assez de temps ni toute l’attention des parents. Fixez un rendez-vous pour pouvoir parler en privé.
  • Demandez à la famille de vous parler de ses observations et demandez-lui si elle a des inquiétudes.
  • Faites connaître vos observations et donnez des renseignements sur les étapes clés.
  • Utilisez des mots simples et clairs; décrivez le comportement de l’enfant.
  • Donnez aux parents le temps d’assimiler l’information et de répondre.
  • Écoutez les parents.
  • N’oubliez pas que les opinions peuvent différer.
  • Rassurez les parents : mentionnez-leur que 10 % des enfants d’âge préscolaire présentent un retard de parole ou de langage, ou les deux, et que les parents peuvent faire des choses pour aider leur enfant.
  • Indiquez aux parents comment accéder aux services de Premiers Mots d’Ottawa soit en consultant la partie Services de Premiers Mots du site web ou en appelant 613-PARENTS.
  • Encouragez les familles à compléter  le Bilan de la communication.
  • Tenez compte du fait que ce sont les parents qui prennent les décisions pour leurs enfants.

Rappelons que les parents vont à leur propre rythme. Ne baissez pas les bras s’ils n’agissent pas tout de suite; continuez de leur fournir de l’information et votre soutien !